Le français langue africaine

Etudiante au niveau 4, Mai Thuong a souhaité interroger son professeur, Pascal Somé, au sujet du français en Afrique.

J’ai dit à Séga, mon ami sénéga­lais : “Tu dois m’aider avec mon français”. Il m’a répondu, ce qui m’a surprise : “Mais, je parle pas le français que t’apprends. Je ne parle que le français sénégalais”. Cette anecdote m’a vraiment fait réfléchir, car je n’avais jamais entendu parler du français d’A­frique. Pour moi, le français que j’avais appris était le français pratiqué par presque tous les Francophones. Donc, ce week-end, pour élargir mon point de vue, j’ai interviewé mon professeur , Pascal Somé, dont une partie des recherches se concentre sur la linguistique du français d’Afrique.

Expressions utilisées

“Quand on parle du français d’Afrique, je vois 3 expressions utilisées : le français en Afrique, le français d’Afrique, et les français d’Afrique” – explique le professeur Somé. La première expression est neutre, car elle est employée comme une question, pour savoir si le français existe en Afrique et donc, quel français les gens là-bas parlent. Au contraire, la deuxième expression n’est pas neutre parce qu’elle implique la spécificité de la langue française : le français d’Afrique, comme celui de France et du Québec. Finalement, “les français d’Afrique” nous font aller plus loin comme un observateur extérieur : chacun des pays francophones en Afrique a des spécificités de sens français.

Le français langue africaine

Pourtant, bien qu’on puisse parler de la diversité du français en Afrique, cette diversité ne justifie pas de dire “les français d’Afrique”, de la même manière qu’on ne dit pas “les français de France” malgré sa diversité linguistique au sud et au nord. Par exemple, si je rends visite à Séga au Sénégal et que je veux partir, je vais dire : “Je vais demander la route”. Cela ne signifie pas (comme vous êtes en train de le penser) que je veux qu’il me montre la route vers chez moi, mais que je lui demande l’autorisation de partir. Les français utilisés dans les pays francophones en Afrique sont différents, mais dans beaucoup de pays, tout le monde comprend cette expression.
Au cours de l’histoire, la langue française en Afrique s’est beaucoup développée et elle a continué à évoluer et à changer jusqu’à aujourd’hui. Le français scolarisé, le français non-scola­risé, l’argot mélangé comme le nouchi de la Côte d’Ivoire, tous se transforment énormément pour devenir une sorte d’identification nationale dont les habitants sont fiers. Écouter le professeur Somé parler de tout cela me captive.

Donc…

Si vous aussi, ces subtilités et la riche histoire de la langue française en Afrique vous ont mis.e.s en appétit, ne manquez pas la conférence que donnera le professeur Pascal Somé le 30 juillet 2020 “Le français langue africaine”. Vous allez lire l’heure 😉 (Expression camerounaise : “Vous allez le confirmer”).

Mai Thuong

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php