Musées français, avant et après

Claudia vous parle cette semaine de la situation des musées en France.

En mars 2020, quand la pandémie du COVID-19 s’est étendue au monde entier, le gouvernement français a interdit les grands rassemblements publics afin de lutter contre le virus. Dans un vent de panique, on a fermé les musées qui sont des lieux publics. Le Louvre et le Musée d’Orsay, deux musées très prisés des touristes, par exemple, ont été fermés au début du mois de mars.

La pandémie pose des pro­blèmes pour l’encadrement des musées. Quelle sorte d’interactions peuvent-ils maintenir avec le public? Grâce à la technologie, particulièrement les réseaux sociaux comme Instagram et Facebook, les musées peuvent atteindre et communiquer avec le public ainsi qu’établir des relations avec ce dernier.

Pendant le confinement, j’ai observé une augmentation du nombre de photos et de stories postées sur Instagram par le Louvre et le Musée d’Orsay. Cette fréquence prouve que les musées ont essayé d’attirer davantage l’attention sur leurs programmes en ligne. En outre, à l’aide d’Instagram Live, des centaines ou milliers de personnes peuvent voir les lectures de conservateur.rices chez eux. Par ailleurs, comme beaucoup d’autres musées européens et américains, le Louvre participe de manière active au “Getty Museum Challenge”, idée génialepostée par le Getty Center, encourageant le public à recréer des œuvres d’art chez eux.

La transformation d’expositions physiques en interactions virtuelles est réussie. À mon avis, ces modifications incitent plus de personnes à s’ouvrir au monde de l’art. Tout le monde peut accéder aux ressources artistiques en ligne, sans limitation de temps ni de lieu. Cependant, je crois que l’interaction virtuelle ne peut remplacer l’interaction physique. Dès que la vie reviendra normale, la visite des musées en présentiel sera encore la meilleure façon d’interagir avec le public. Cependant, l’interaction virtuelle pourra être une stratégie supplémentaire pour cultiver encore plus la passion de l’art.

Après la pandémie ?

Puisque le nombre de personnes infectées par le COVID-19 baisse en France, plusieurs musées ont annoncé récemment leur réouverture. Le Louvre, l’un des premiers musées à avoir annoncé sa réouverture, a rouvert son musée et ses jardins le 6 juillet, demandant aux visiteurs de respecter les protocoles de sécurité. Le premier jour de sa réouverture, le nombre de visiteurs prenant des photos devant « La Joconde » était remarquable — la popularité de l’art n’a pas changé à cause de la pandémie.

Mais il ne faut pas oublier que la pandémie n’est pas complètement terminée. Selon certains scientifiques, il se pourrait que la deuxième vague de la pandémie surgissent en automne. La réouverture relance cette question cruciale : est-il prudent de rouvrir les musées ?
Les musées peuvent-ils revenir à une vie normale ? Personne n’a de réponse certaine. Seul l’avenir nous le dira, peut-être.

Claudia Zhang

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php