Concert classique : “tous ont fourni un travail fantastique”

Le concert de musique classique, dirigé par Clémentine Dubost, nous a procuré un immense plaisir. Les morceaux que nous avons écoutés, tous brillam-ment joués par nos superbes musiciens, qu’ils aient été composés par Falla, Liszt, Ravel ou encore Villa-Lobos, offraient tous une vision sur un monde différent du nôtre en proposant des consonances étrangères, ils nous invitaient ainsi au voyage et à la découverte. Avec cette idée de voyage imaginaire, de balade autour du monde, nous avons pu découvrir de nombreux morceaux venant tantôt d’Espagne, tantôt d’Orient ou encore d’Amérique du Sud. Nous sommes sortis de ce concert en nous identifiant aux compositeurs : après tout, ils voulaient, par leur musique, faire voyager et rêver l’auditoire. La salle, en tout cas, était comble pour cet événement traditionnel de l’Ecole française, et les nombreux échos des étudiants tous très approbateurs. 

Ainsi, Camden Villaire, qui se-lon son propre aveu n’a pas assisté à beaucoup de concerts dans sa vie, en est ressortie avec l’envie d’écouter plus de musique classique. Rachel Hadden, elle, a trouvé que ses amies  (Carolyn Wert et Sarah Wainshal, les deux chanteuses du concert classique) « ont très bien chanté », au point qu’elle a « eu envie de pleurer ! ». Outre les avis des étudiant.e.s, nous avons aussi recueilli les propos des musiciens eux-mêmes, pour savoir comment ce concert avait été perçu « de l’intérieur ». Sa-rah Wainshal a trouvé cela très intéressant d’écouter tous les autres musiciens. Elle indique aussi que la préparation au concert classique n’était pas de tout repos. En effet les musiciens se retrouvaient souvent plus d’une fois par semaine pour répéter. Carolyn Wert, quant à elle, a beaucoup aimé l’expérience qu’elle considére comme une « vraie opportunité ». Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas connu une sensation semblable, et c’est ce qui lui a réellement plu. En outre, travailler avec une musicienne française lui a permis d’améliorer sa prononciation en chantant. Nous avons aussi demandé l’avis de Clémentine Dubost, directrice musicale, qui n’avait que des commentaires positifs à dire sur l’effort fourni par les étudiants pour ce concert. Ainsi, elle a trouvé ce groupe « très sérieux » : « tous, à leur niveau, ont fourni un travail fantastique ». Quant à la salle de concert, elle est « vraiment exceptionnelle », de même que le public qui a eu une écoute particulièrement attentive. Ce concert s’est ainsi inscrit dans la longue tradition de l’École française. Nul doute que les prochains, en 2019, 2020… et au-delà seront tout aussi émouvants, aboutis et surtout réussis que celui de vendredi soir ! 

Apolline Mourier

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php