Dans la peau d’un producteur de chocolat

La Gazette vous avait parlé de Cristina, cette étudiante qui travaille dans l’industrie du cacao. Dimanche dernier, elle a organisé une dégustation de chocolat dans la cuisine de Ridgeline et les vingt étudiants qui ont eu la chance d’y participer se sont mis dans la peau de producteurs de cacao le temps d’une après-midi.

La session a débuté par une présentation sur l’état de l’industrie. Maria a été impressionnée par toutes les connaissances de Cristina et la portée politique de son travail : « Cristina nous a convaincu de l’importance d’acheter du chocolat équitable. Sans cela, les producteurs gagnent moins d’un dollar par semaine ». Les participants ont ensuite pu observer et sentir les grains de cacao. « C’était très intéressant de pouvoir les toucher », m’explique Sophie. « Même si on ne peut pas les manger, ils ont la même odeur que le chocolat ».

Après ces réjouissances qui leur ont mis l’eau à la bouche, les étudiants ont pu enfin goûter les différents chocolats en suivant un protocole bien défini. Sur un papier, chacun a été invité à écrire les différentes saveurs et arômes goûtés puis à deviner si certains chocolats avaient été produits dans le même pays. Ella, Virginia et Devon ont trouvé cet exercice particulièrement difficile : « nous devions classer les chocolats par pair mais la plupart du temps, personne n’avait juste ». Et Maria d’ajouter : « le chocolat est plus difficile à reconnaître que le vin ! ». Si vous n’avez pas pu assister à la dégustation, vous pouvez aller acheter du chocolat à Middlebury Chocolates avant le 15 août !

Julie Sénat

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php