Cérémonie d’ouverture des écoles de langues

Imaginez-vous la scène : des centaines d’étudiants dans Mead Chapel, hurlant et chantant dans 9 langues différentes.

Nous célébrions mercredi dernier l’ouverture officielle de toutes les écoles de langues présentes sur le campus de Middlebury. Moment privilégié de la session, c’était l’occasion pour nos étudiants de rencontrer et de partager un moment fort avec leurs camarades des autres écoles. Il était temps que la rencontre ait lieu, après une petite semaine à se croiser timidement sur les chemins du campus pour se rendre à Proctor ou Axinn, chacun osant à peine sourire à l’autre, de peur de violer l’engagement d’honneur.

Les festivités ont commencé à McCardell Bicentennial Hall pour l’École française. L’équipe administrative souhaitait marquer d’une pierre blanche l’arrivée des étudiants de maîtrise et donc l’ouverture officielle de la session 2016. Rachel Lauthelier-Mourier, la directrice adjointe, a félicité nos nouveaux francophones pour leur choix ambitieux et peu commun de passer l’été à apprendre le français : « Deux routes divergeaient dans un bois, et moi, J’ai pris celle par laquelle on voyage le moins souvent, Et (…) c’est cela qui a tout changé ». En citant ce poème de Robert Frost, « La Route Non Prise », elle a souligné le courage qu’il a fallu à nos étudiants, tout particulièrement aux grands débutants, pour accepter de se mettre dans cette situation d’extrême vulnérabilité qu’est l’immersion dans une langue quasiment étrangère.

Une fois à Mead Chapel, Laurie Patton, la présidente de l’université a encouragé tous les étudiants à s’appuyer sur la longue tradition des écoles de langues afin qu’ils prennent confiance en eux même et en leurs progrès. Tout comme notre directeur, Philippe France, elle a insisté sur l’importance du centenaire de l’École française et de cette 101ème session, portée à la fois par la force d’un passé riche de réussites et d’un futur prometteur.

Cette cérémonie, bien qu’officielle, n’a pas manqué de bonne humeur et d’humour. Les étudiants ont donné le ton des festivités en s’époumonant pour accueillir leurs directeurs et coordinateurs. La présidente Patton a même blagué sur la difficulté de respecter l’engagement d’honneur, en racontant une anecdote de son premier été à Middlebury : « alors que je promenais mes chiens un soir, j’ai rencontré deux étudiantes qui conversaient en chinois. En voyant mes chiens, elles se sont mises à les caresser et à leur parler en anglais. (…) Je leur ai assuré qu’elles avaient le droit de parler avec moi en anglais car je représentais une figure d’autorité de l’université, mais qu’elles devaient parler en chinois à mes chiens ».

Une semaine après, nous pouvons affirmer que tous nos étudiants ont été portés par la force de cette cérémonie. Bravo à tous et bon courage pour les semaines à venir !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php