Tragédie

Une étudiante prend la plume et écrit un poème pour La Gazette.

Toute seule j’étais, sans lui
Toute vide était, ma vie
Tout froid était, mon lit
Toujours “je t’aime”, je te le crie

Aujourd’hui, bébé, tu m’ennuies
Car hier, tu m’as trahi
En plus, ta maitresse semble abrutie
Ainsi donc, tu m’as nui

Tu m’as dit
Non, ce n’est pas fini
Tes mots sonnaient comme du bruit
On a vécu dans un paradis
Mais enfin, t’as choisi
Donc, je te dis, cet amour, tant pis!

Ecoute-moi, je suis née insoumise
Comme Louis XIV, je suis la reine absolue de cette monarchie
Je refuse de renoncer à cette hiérarchie
Et donc, la paix entre nous ne sera jamais établie

C’est ce qu’on appelle une Tragédie

E.S

 

 

1 commentaire sur Tragédie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php