Le football est français

Les Bleus sont champions du monde pour la deuxième fois de leur histoire. Crédit photo/Eurosport.

Après 1998, la France peut maintenant ajouter une nouvelle étoile sur son maillot, suite à sa victoire en finale de la Coupe du Monde de la FIFA contre une très belle équipe croate (4-2). Didier Deschamps est devenu le 3e footballeur à être sacré champion du monde en tant que joueur puis entraîneur, après le Brésilien Zagallo et l’Allemand Beckenbauer.

Champions du monde. Comme en 1998, cette très jeune équipe de France (25,6 ans de moyenne d’âge) a remporté le Graal dimanche dernier en Russie au terme d’un parcours brillant. Terminant premiers de leur groupe en phase de poule, les Bleus ont succesivement battu l’Argentine (4-3), l’Uruguay (2-0) puis la Belgique (1-0) pour affronter la surprise croate en finale.

Une première mi-temps loupée, mais réaliste

Après avoir joué 3 prolongations aux tours précédents, on s’attendait à voir des rouges et blancs épuisés. Or, la Croatie a montré au monde entier que sa place en finale n’était pas due à un tableau “favorable”. Remontés à bloc, les coéquipiers de Modric n’ont laissé aucun espace à une équipe de France privée du ballon pendant un bon premier quart d’heure. Cependant, le premier but du match fut bien tricolore : sur un coup-franc côté droit frappé par Griezmann, Mandzukic a le malheur de devenir le premier joueur de l’histoire à marquer un but contre son camp en finale de la Coupe du Monde (18e). Enfin rentrés dans le match, les Français n’ont pas pu empêcher l’égalisation des Croates 10 minutes plus tard, sur une frappe en puissance de Perisic dans la surface (28e). À 1-1, tout est à refaire. Après ce but, la domination croate reprend, mais là encore, ce sont les Bleus qui reprendront l’avantage. Sur un corner français, le héros Perisic détourne le ballon de la main dans sa propre surface. L’arbitre argentin Pitana indique le point de pénalty, après avoir longuement consulté la VAR (Assistance vidéo à l’arbitrage). Sans trembler, Griezmann convertit son tir (38e), marquant ainsi son 24e but en 61 sélections avec les Bleus. L’Équipe de France mène dans cette finale en rentrant aux vestiaires, malgré une domination croate.

Le break est fait

En revenant sur le terrain, les intentions des rouges et blancs restaient les mêmes. Les Français, dans l’obligation de défendre, sont en difficulté. Mais finalement, le match des Bleus débute enfin sur un coup de génie de Pogba. Sur une passe lumineuse de plus de 60 mètres, le Mancunien lance Mbappé qui parvient à centrer pour Griezmann. Le joueur de l’Atletico décale en retrait pour Pogba, qui enroule une frappe du gauche depuis l’extérieur de la surface. Impuissant, Subasic ne peut que constater les dégâts (59e). Quelques minutes plus tard, un Hernandez remarquable résiste à deux joueurs pour donner la balle à Mbappé dans l’axe. La frappe du Parisien à ras de terre est imparable pour le gardien croate (64e). Mbappé devient à 19 ans et 6 mois le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale de la Coupe du Monde, après un certain Pelé en 1958. La France a déjà une main sur le trophée Jules Rimet.

Les Croates n’abandonnent pas

À l’image de leur Coupe du Monde, les joueurs au damier poussent encore malgré l’écart de 3 buts. Fidèle à leur stratégie de pression permanente, Mandzukic répare son erreur en profitant d’une grosse boulette de Lloris, qui, tentant de dribbler le Munichois devant sa cage, se fait contrer (69e). À 4-2, la Croatie peut alors garder espoir. Mais le bloc français tient en place, et petit à petit, les Bleus se rapprochent du titre, repoussant les attaques croates. Sur un ultime centre de l’adversaire, Hugo Lloris capte bien le ballon. Avec 10 secondes à jouer, le rêve de ces 23 joueurs devient réalité : l’équipe de France est championne du monde pour la deuxième fois de son histoire. 

Avec le triomphe de Zidane en Champions League, et celui de Deschamps en Coupe du Monde, autant le dire : aujourd’hui, le football est français. 

Connor Owens

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php