Qu’elle est belle, cette équipe de France !

Dans ce que l’on pourrait qualifier de meilleur match de la Coupe du Monde 2018 jusqu’à présent, l’équipe de Didier Deschamps a dominé l’Argentine avec la manière (4-3). Mbappé, 19 ans à peine, a marqué un doublé, tandis que Pavard a ouvert son compteur en équipe de France d’une frappe lointaine exceptionnelle.

Incroyables. Les Bleus de Didier Deschamps ont régalé les quelques 5000 supporters présents au Kanza Arena en Russie pour ce 8e de finale contre l’Argentine de Leo Messi (ou devrait-on dire, de Di Maria sur ce match ?). Débordé dès l’entame du match, l’Albiceleste a vite été avertie sur un coup-franc de Griezmann qui trouve l’équerre (9e). Quelques minutes plus tard, Kylian Mbappé fait parler sa vitesse, menant un contre de presque 70m, avant de se faire faucher par Rojo dans la surface. Sans trembler, Grizou convertit le pénaltie, prenant le contre-pied du gardien argentin et marquant ainsi son 22e but avec les Bleus (13e).

Bien lancés, les Français ne laissent aucun espace aux Argentins qui peinent à toucher un ballon. Dans ce contexte, les Bleus auraient pu creuser l’écart, plusieurs fois même. Par un coup-franc de Pogba d’abord, à l’entrée de la surface (21e), mais surtout sur un centre de Pavard pour Giroud, trop court (39e). Mais finalement, un Di Maria dans un bon jour calme les ardeurs, après une frappe du gauche lointaine qui trouve la lucarne de Lloris. 1-1, les Français ont quelques regrets en rentrant aux vestiaires.

Une deuxième mi-temps totalement folle

Il n’aura fallu que quelques minutes aux Argentins pour confirmer ce renversement de situation inattendu. Dans la surface, un Leo Messi jusqu’alors discret décoche une frappe vers Lloris, déviée par Mercado (48e). Le gardien de Tottenham ne peut rien faire, 2-1 pour l’Argentine.

Mais les Bleus n’ont pas dit leur dernier mot, et surtout deux (jeunes) hommes. Sur un contre lancé par une merveille de passe de 60m de Pogba, Hernandez hérite du ballon sur son côté gauche. Son centre ne trouve pas preneur, et c’est Pavard, 22 ans, qui place une demi-volée surpuissante en pleine lucarne, alors qu’il était à l’extérieur de la surface côté droit.

En état de grâce, la France n’attend pas longtemps avant de reprendre définitivement l’avantage. Et c’est un autre jeune qui crucifie les Argentins par deux fois : sur un centre d’Hernandez, Kylian M’Bappé récupère le ballon dans la surface et parvient a tromper Armani (64e). Quatre minutes plus tard, Giroud, dans l’axe, décale bien le parisien à droite, qui trouve encore le filet adverse (4-2).

Grandioses, les Français se font (un peu) peur, après qu’Agüero trompe Lloris de la tête sur un joli centre de Messi en toute fin de match (90+2). Au coup de sifflet final, c’est bien l’équipe de France de Didier Deschamps qui se qualifie pour le premier quart de finale de la Coupe du Monde, qui se jouera contre l’Uruguay vendredi prochain à 10h (heure américaine).

Connor Owens

Le joueur: Mbappé

On attendait le génie argentin Léo Messi, mais la lumière sera venue du jeune prodige français ! Critiqué depuis le début de la compétition par les médias, Kylian Mbappé aura répondu de la plus belle des manières : sur le terrain.

Déterminant sur chacune de ses prises de balle, d’une vitesse vertigineuse, il aura donné le tourni à la défense Argentine pendant toute la partie. Auteur d’une course folle de 70 mètres rappelant les exploits de la légende Maradonna, il fut le véritable déclencheur de la folie française, permettant à Griezmann de retrouver le chemin des filets et au passage sa confiance. Signant ensuite un doublé qui propulse la France en quart de finale, Mbappé s’impose à seulement 19 ans comme le véritable leader technique de la formation tricolore, qui peut désormais rêver en grand.

En attendant un éventuel couronnement, tous les espoirs semblent permis derrière l’insouciance et le génie du Petit Prince Mbappé, rappelant déjà les débuts d’un certain…Roi Pelé.

Guillaume Gibert

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php