Volley sur la plage de Battell

Alex qui tape dans le soleil

Lundi soir, après une première journée de cours bien remplie, les étudiants ont pu découvrir la douceur des soirs d’été du Vermont. Quoi de mieux qu’une petite partie de volley pour en profiter ! Un petit groupe d’étudiants et d’assistants ont décidé de prendre d’assaut « la plage de Battell », surnom donné par les étudiants de Middlebury, à la grande étendue d’herbe surplombée par Pearsons, lieu de résidence de la maison allemande.

L’ambiance y était bon enfant. Anthony, joueur de haut niveau et athlète dans l’équipe de volley de son université a été extrêmement patient face à l’amateurisme de certains autres joueurs. Les échanges de balles entre les deux équipes n’étaient pas toujours longs mais la bonne humeur et les rires étaient au rendez-vous. Entre les pitreries de Connor pour déstabiliser l’équipe adverse, le rituel guerrier de Carlos avant de servir et les blague douteuses d’Alex,  l’atmosphère était détendue et a permis aux étudiants de relâcher la pression, après trois jours à s’efforcer de respecter l’engagement d’honneur. Au volley, pas besoin de chercher ses mots ou de se concentrer pour conjuguer les verbes correctement. Il suffit de dire « j’ai », pour communiquer dans l’équipe.

La dynamique entre les étudiants et les assistants était complètement renversée. C’était au tour des assistants linguistiques de se retrouver en difficulté. Rien ne sert de maîtriser l’imparfait du subjonctif lorsqu’une balle de volley vous arrive au-dessus du nez.

Chers étudiants, si l’envie vous prend de faire une pause dans votre après-midi studieuse et de clouer le bec aux assistants, vous savez quoi faire !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php