Conférence : “Écrire, exhaler l’exil”

Lien zoom : https://middlebury.zoom.us/j/8697353180?pwd=b3Uwc29ObUdDYnY0M1NRZ2RtdDZQdz09

Conférence : “Écrire, exhaler l’exil”

Dans la plupart de mes romans, les titres en témoignent, je reviens sans cesse sur l’exil, comme en écho à ma propre histoire familiale. Les héroïnes qui traversent mes pages vont et viennent d’une terre à une autre. Elles se souviennent du pays des origines, du déracinement, et tentent de se reconstruire en ce nouveau monde, souvent encombrées de fantômes qui leur rappellent les douleurs anciennes, les blessures passées. Elles tanguent entre nostalgie et espoir.

Biographie

Gisèle Pineau, née de parents guadeloupéens, est une femme de lettres française.

Son père, militaire de carrière, est muté en Martinique en 1970. Gisèle Pineau poursuit ses études d’abord en Martinique puis en Guadeloupe où elle passe son bac de lettres. Elle retourne ensuite à Paris et commence des études de lettres à l’université de Nanterre. Deux ans après, elle abandonne ses études pour des raisons financières. Elle obtient un diplôme d’infirmière en santé mentale par la suite.

Après ses études à Paris jusqu’en 1979, elle regagne la Guadeloupe où elle travaille comme infirmière en psychiatrie au Centre hospitalier psychiatrique de Saint-Claude. Mère de deux enfants, elle vit à Paris depuis 2000.

Plusieurs de ces romans ont été récompensés: “La Grande Drive des esprits”Grand Prix des lectrices du magazine ELLE et Prix Carbet de la Caraïbe en 1993, “L’Espérance-Macadam” en 1995 Prix RFO, “L’Exil selon Julia” Prix Terre de France et Prix Rotary en 1996 ou encore “Folie, aller simple : Journée ordinaire d’une infirmière” Prix Carbet des lycéens en 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *