Calendar

Juil
26
lun
Soutenance de thèse DML – « Les effets d’un enseignement par traitement de l’input à l’aide de supports visuels pour discriminer la morphologie flexionnelle en français langue seconde ».
Juil 26 @ 14h00 – 16h00

La soutenance aura lieu à 14h, et durera entre 1h30 et 2h. Nous demandons à tous les participant.e.s de respecter les protocoles suivants :

  • Les participant.e.s peuvent entrer dans la salle Zoom entre 13h50 et 14h.
  • Tous les participant.e.s, à l’exception du/de la candidat.e et ses membres du jury, doivent éteindre leur micro et leur caméra
  • Une fois la soutenance commencée, nous demandons aux participant.e.s de ne pas sortir et de ne  pas entrer pas dans la salle Zoo. Cependant, nous savons que des connexions Internet instables peuvent nécessiter que nous réadmettions des personnes dans la salle.
  • Les participant.e.s ne peuvent pas poser de questions ou participer de quelque manière que ce soit pendant la soutenance. Une fois la soutenance terminée et le verdict annoncé, les participant.e.s peuvent ouvrir leur caméra et leur micro.
  • Les membres du jury se déplaceront dans une autre salle pour les délibérations et les participant.e.s ne doivent pas quitter la salle zoom à ce moment-là s’ils.elles souhaitent être présent.e.s pour la phase de décision. Les délibérations ne prendront probablement pas plus de 15 à 30 minutes.

Conférence : Les femmes aux Jeux Olympiques et Paralympiques @ Zoom
Juil 26 @ 19h00 – 20h00

Lien Zoom : https://middlebury.zoom.us/j/8697353180?pwd=b3Uwc29ObUdDYnY0M1NRZ2RtdDZQdz09

Conférence : Les femmes aux Jeux Olympiques et Paralympiques

En 1896, à Athènes, 400 athlètes de 14 pays participent à ce qui deviendra assez rapidement le plus grand événement sportif du monde. La renaissance des Jeux Olympiques antiques attire les foules et fait la Une des journaux. Cependant, une moitié de l’humanité n’est pas conviée au rendez-vous : les femmes. De 0 athlètes en 1896 à 5 250 à Paris en 2024, le parcours des femmes dans les Jeux Olympiques et Paralympiques est extraordinaire. Cette conférence est une ode à ces femmes oubliées, à leurs histoires, à leurs records, qui méritent, comme les hommes, d’être dans la lumière.

Connor Owens has been the Communications Director for The Betty Ashbury Jones MA ’86 School of French since 2016. Born in Great Britain, he grew up in the south of France where he has been living since the age of three years old. He speaks fluent French, English and Spanish. He now lives in Bordeaux, France, where he founded his videographer business, Brool Video. Connor Owens passed his French Baccalaureate with Honors in 2012. He obtained a bachelor’s degree in Political Sciences and a Journalism masters from Sciences Po Bordeaux where he graduated in 2018. In 2016, he wrote a thesis intitled Les débats politiques aux Etats-Unis ou la culture du show (Politcal debats in the USA or the culture of showbiz). Connor is strongly involved in french university sports, having founded a weekly magazine called Le Mag du Sport U in february 2018 dedicated to student sports competitions. He worked for several years as an independent sports reporter. Today, he runs Brool Video, a video enterprise he founded early 2020 to promote women’s sport and paralympic athletes.

Connor Owens Middlebury

Juil
27
mar
Conférence : “La pandémie de Covid-19 au Cameroun” @ Zoom
Juil 27 @ 19h00 – 20h00
Juil
29
jeu
Conférence : “Dire, ne pas dire : l’influence de l’Académie française sur la pratique linguistique” @ Zoom
Juil 29 @ 20h00 – 21h00

Lien Zoom : https://middlebury.zoom.us/j/8697353180?pwd=b3Uwc29ObUdDYnY0M1NRZ2RtdDZQdz09

Conférence : “Dire, ne pas dire : l’influence de l’Académie française sur la pratique linguistique

Depuis sa création en 1634, l’Académie française, considérée comme le défenseur du “bon usage”, détient une autorité considérable sur les pratiques linguistiques en français. Gyula Zsombok examinera comment cette institution puriste, gardienne de l’aménagement linguistique dans le monde francophone, cherche à relever les défis introduits par la mondialisation. Le français inclusif constitue-t-il vraiment un “péril mortel” ? L’éradication des expressions étrangères, en particulier empruntées à l’anglais, est-elle un objectif réaliste ? ou même nécessaire ? Cette conférence vous invitera ainsi à réfléchir sur les enjeux importants concernant l’influence de l’Académie française.
Gyula Zsombok enseigne à Middlebury College depuis 2020 dans le Département de français et d’études francophones. Spécialiste en idéologies linguistiques, Gyula travaille sur les interventions des autorités dans les pratiques langagières en France et au Québec. En particulier, il s’intéresse aux attitudes des locutaires concernant l’usage des emprunts à l’anglais, l’innovation lexicale et l’écriture inclusive. Réseaux sociaux, Internet, articles de journaux, sondages : ces données textuelles constituent la base de son enquête sociolinguistique.