Confession d’une idiote

Mai Thuong s’aventure dans son pays d’origine, le Vietnam, pour vous faire découvrir la culture et la langue de cette région merveilleuse.

Au Vietnam, je n’ai eu aucune rencontre particulière avec la langue française. Je ne connaissais personne qui parlait français. J’avais entendu parler un peu de la France à cause de la guerre, mais j’étais nulle en histoire, donc cela ne compte pas. Je n’avais jamais lu un livre français, ni regardé un film français, sauf Ratatouille. J’avais choisi un cours de français pendant mon premier semestre à Middlebury parce que celui d’espagnol était déjà rempli. En somme, je savais qu’il y avait eu une guerre entre la France et le Vietnam, mais je n’étais pas consciente que des vestiges de la culture française subsistent. À ce moment-là, je ne savais pas que je découvrirais bientôt un lien culturel entre la France et le Vietnam.

La Langue

La langue vietnamienne est une langue tonique comme la langue chinoise bien qu’on utilise l’alphabet latin. Donc, j’étais vraiment stupéfaite lorsque je faisais de la recherche sur l’histoire de la langue vietnamienne pour une présentation, j’ai découvert qu’il y avait une similitude subtile entre le français et le vietnamien. En effet, l’alphabet avait été modifié par un missionnaire français. Par exemple, on prononce quelques lettres d’une manière similaire aux sons français: ô [o], ê [e]. Aussi, il y a de nombreux mots vietnamiens empruntés au français: áp phích (affiche), bo (beurre), bia (bière), bu lông (boulon), cao su (caoutchouc), so mi (chemise), cà vat (cravate), phô mai (fromage), búp bê (poupée), xà bông (savon), vang (vin)

La nourriture et la mode

Suite à cette découverte, j’ai approfondi mes recherches sur l’influence de la culture française au Vietnam. Je ne savais pas que le Banh Mi que je mangeais était la version vietnamienne de la baguette. De plus, si vous visitez les grandes villes du Vietnam, vous verrez que tous les coins de rue fourmillent de petits magasins qui vendent du café. La culture du café des Français est si ancrée dans la vie quotidienne des Vietnamiens que je n’étais pas consciente de son origine. L’oignon, le flan, l’asperge, la pomme de terre, tous ont été introduits par la cuisine française. Mais moi, la nourriture ne me captive pas trop en fait, pas autant que la mode. Je plaisante avec moi-même parfois qu’au moins, notre costume traditionnel- celui que les femmes portent aujourd’hui, Ao Dai,- a été modifié, en une version moins conservatrice, par les Français. Cette rencontre accidentelle avec la langue française m’a donc fait découvrir des réalités sur mon pays que j’ignorais jusqu’alors.

Je suis émerveillée par le fait qu’une langue puisse nous faire découvrir un autre monde. Dans mon cas précis, c’est l’histoire de mon pays. Je me surprends à comprendre la citation de Goethe : “ Celui qui ne connaît pas les langues étrangères ne connaît rien de sa propre langue”.

Mai Thuong

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php