Billie Holiday : un étrange fruit

Les arbres du Sud portent un fruit étrange

Du sang sur les feuilles et du sang à la racine

Des corps noirs se balançant dans la brise du Sud,

Un étrange fruit suspendu aux branches des peupliers.

Un étrange fruit

chanson interprétée par Billie Holiday

C’est par ces mots qu’en 1939 Billie Holiday, chanteuse de jazz, incarne une fervente lamentation  contre le racisme et l’injustice sociale. L’émotion, le blues, coulent dans sa voix, douleureuse et séduisante.

Le piano, la trompette, les saxaphones, la guitare et la contrebasse s’harmonisent  délicatement dans  son interprétation hantée  par les images du texte:  lynchages de Noirs-Américains dans le Sud des Etats-Unis, leurs corps pendus  aux arbres,  leurs chairs assechées et picorées par les corbeaux. 

Symbole de la lutte des Noirs et des femmes pour l’égalité

Billie Holiday n’a que 24 ans quand elle chante Étrange Fruis dans le club Café Society à New York pour la première fois. Ce titre deviendra sa chanson-phare et déchainera une controverse socio-politique. Billie brise un tabou en enregistrant la chanson et sera même poursuivie par le FBI.  L’Étrange Fruit devient un évenément musical et politique hors du commun, et engendre une fascination publique pour la part meurtrie de Bille Holiday: enfant, elle est violée; à peine adulte, elle est mise sur le trottoir; elle passe, une fois célèbre, d’hommes en hommes, développe de graves problèmes de toxicomanie, et ne peut oublier sa peau noire ni sa condition de femme,  qu’on ne lui laisse jamais oublier. D’une certaine manière, l’émotion que fait naître son chant, aussi bien que sa position politique feministe, vient de là. 

Son Influence Aujourd’hui

En vieillissant, Billie Holiday vit la politique contestataire de l’Étrange Fruit. Bien qu’elle n’ait jamais plus interprété un titre si politique, cette chanson reste un symbole de sa protestation contre le racisme et les violations de la justice sociale. Le thème  tragique de ce chant fait  aujourd’hui  écho à  la brutalité  policière envers les jeunes Noirs américains, donnant naissance au  mouvement Black Lives Matter. Au moment où des violences  contre des personnes appartenant aux groupes minoritaires  ont lieu aux Etat-Unis, l’Étrange Fruit reste particulièrement actuelle, près de 65 ans après la mort de Billie Holiday.

Suzanne Chenault

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php