6 semaines plus tard…

Sofia et Urna, niveau 1, ont fait des progrès extraordinaire en 6 semaines.

Luis Ariel Rivera vous propose un deuxième entretien avec Sofia Patino Duque et Urna Ulziikhuu, deux étudiantes du niveau 1, que nous avons interviewé lors de la première semaine.

Pouvez-vous croire que nous approchons déjà la dernière semaine du programme ? 

Pour moi, l’été est passé très vite et c’est un peu bizarre de penser que dans une semaine nous devons de rentrer chez nous. Pour revenir à la case départ, j’ai repris le thème des étudiant.e.s de niveau 1 et de leurs progrès pendant l’été. Il y a cinq semaines, j’ai parlé avec Sofia Patino Duque et Urna Ulziikhuu, deux étudiantes débutantes qui ont commencé à étudier le français ici à Middlebury. 

Pendant la conversation avec eux, j’ai pu remarquer une grande différence quant à leur prononciation, leur confiance en elles-même. Et ce n’est pas seulement moi qui ai remarqué ce changement, toutes deux ont dit la même chose pendant l’interview. Au début du programme, Sofia a dit que c’était difficile de parler en français parce qu’elle est habituée à parler en allemand et en espagnol, alors pour elle les constructions de phrases étaient un mélange des langues dans sa tête. Mais maintenant Sofia a dit : « Ces dernières six semaines étaient incroyables. J’ai beaucoup progressé et je me sens plus à l’aise avec la langue. Je peux penser en français et exprimer mes idées sans problème. » Pour Urna, elle a répondu avec passion : « Bien sûr ! J’ai appris beaucoup de grammaire et des nouveaux mots et maintenant je peux parler avec plus de confiance et de fluidité après ces six semaines. La première semaine je ne pouvais pas parler beaucoup, mais maintenant je peux décrire mes idées quand je parle et quand j’écris en français. »

À propos de ses moments préférés pendant les dernières six semaines, Urna a dit qu’elle aimait beaucoup ses expériences en-dehors des cours comme faire la fête avec ses ami.e.s et participer aux ateliers, par exemple au tennis ou au badminton. Pour Sofia, ce moment-là est arrivé  cette semaine quand elle a parlé avec sa professeure sur le thème de la restauration de l’art complètement en français pendant le déjeuner. 

Les deux sont tristes de partir, et leurs ami.e.s vont leur manquer, tout comme les professeur.e.s et les collègues dans le programme. Aussi, être dans une atmosphère (et sur un beau campus !) où toutes les personnes veulent aider les débutant.e.s. À propos de continuer de parler en français, Sofia veut chercher une colocataire en Allemagne qui peut parler la langue. Pour Urna, elle veut continuer de communiquer avec ses ami.e.s de Middlebury sur Zoom ou WhatsApp parce que c’est très important de pratiquer la langue après le programme. 

La dernière question était : « Qu’est-ce que tu dirais à la Sofia/Urna de la première semaine » :

Sofia : « Mon conseil à moi-même serait de parler avec tout le monde et tous les niveaux, ça c’est le meilleur moyen d’améliorer ton français. Tout le monde a le même but d’apprendre la langue. C’est très important de profiter de la culture du programme. »

Urna : Je me dirais à moi-même de relaxer plus, de prendre les choses à la légère et de profiter avec ses ami.e.s, et bien sûr aller aux ateliers. Amuse-toi !

Luis Ariel Rivera 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


css.php